Rechercher
  • DNA- Nicolas Pinot

Commencer tôt

Dernière mise à jour : 9 avr. 2021

Rue Geiler à Colmar, pas une once d’ombre. Les ouvriers de la société Tradec s’activent dans la poussière, pelle en main. « On démarre plus tôt, à 7 h », explique David, le patron. « On aimerait bien commencer plus tôt encore mais en zone urbaine, c’est impossible. Puis nos fournisseurs sont fermés à 5 h du matin ». Des 10 h, « il fait 34°. Le mot d’ordre est que les ouvriers soient couverts. Même les plus costauds peuvent attraper une insolation. Ici, ça n’est pas comme à la plage où il y a de l’eau, on se déshydrate très vite. Pour cette raison, je leur interdis de travailler torse nu. Puis les bras longs, ça va devenir la norme ». L’eau, ils en consomment « par palettes entières ».« Comme le ramadan est fini, ça va », dit Kadir, l’un de ces forçats du cagnard, ravi d’avoir « l’eau à volonté ». Murat a quant à lui travaillé en Turquie, il est « habitué » aux grosses chaleurs avec quinze ans de travaux publics au compteur. Mais c’est dur quand même. « Et la nuit, on n’arrive pas non plus à dormir à cause de la chaleur ! .






17 vues

Posts récents

Voir tout