top of page
Rechercher
  • DNA

Conditions de circulation et de travail difficiles

La commune poursuit sa politique de sécurisation et c’est la route de Neuf-Brisach qui subit un lifting de tout premier ordre depuis la mi-mai.


L’objectif de ces travaux est de permettre aux piétons de circuler en toute sécurité. La traversée du village a connu une réhabilitation complète de l’entrée Sud, route de Dessenheim, l’entrée Ouest avec la rue de Nierderhergheim ou encore le centre village donnent désormais un visage modernisé, avec une place du 6-Février remodelée et un arrêt de bus permettant aux personnes à mobilité réduite de prendre les transports en commun plus facilement. Il ne manquait plus que la sortie Nord ! C’est chose quasiment faite avec les travaux de ces dernières semaines. Cette dernière partie a permis également au Syndicat des Eaux de la Plaine du Rhin de renforcer le réseau d’eau potable, puisqu’il a changé la conduite d’eau d’un diamètre plus large (150 cm) dans le trottoir Est, profitant également de l’occasion pour changer des compteurs.

Ces travaux ont été financés par le Syndicat des eaux pour un montant de 80 000 €. Depuis la mi-juin, ce sont les travaux de voirie qui ont débuté avec la société Tradec. Ceux-ci, estimés à 177 000 € HT, sont co-financés par la commune, la comcom Pays de Brisach et le Département.

Circulation coupée les 12 et 13 juillet Si l’ouverture a été maintenue durant la durée des travaux par la mise en place d’une circulation alternée ; le balai incessant des véhicules rend les conditions pour les ouvriers et les riverains très difficiles. La flotte des camions transportant sans bâche fermée le gravier renforce ceux du transit international et le flot des véhicules légers stoppés par les 3mn15 du feu… Certains impatients démarrent un peu avant ou passent au rouge, jetant au passage la cigarette par la fenêtre, roulant sur la seule voie, pas encore complètement finie donc pas vraiment praticable non plus ! Le riverain qui souhaite sortir, doit se faufiler dans la circulation au moment opportun sans visibilité sur le feu… Attendre de voir de quel côté va venir la voiture et s’engager… et remercier cet automobiliste qui le laisse passer dans un élan de générosité (pas si souvent !). Le cauchemar finira fin juillet mais d’ici là, le bruit, la poussière et le danger feront partie du quotidien des riverains et des ouvriers ! La sécurité n’a pas de prix et ces petits tracas ne dureront qu’un temps. La municipalité en a fait une de ses priorités. L’installation du feu au centre du village a déjà permis de faire baisser la vitesse et de traverser la rue ou de prendre le bus en toute sécurité, d’aller à l’école à pieds sur des trottoirs plus larges. Maintenant ce sont aux automobilistes et aux transporteurs de prendre en considération que la traversée d’un village exige plus de prudence de leur part et des changements de comportements : les 12 et 13 juillet, ils n’auront aucun autre choix que de passer par la déviation qui sera mise en place pour permettre la pose de la dernière couche d’enrobé.



5 vues

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page